© Charlotte Terret
Nicolas Jounin
Sociologue

Nicolas Jounin est maître de conférence en sociologie à l’université Paris 8 et chercheur au laboratoire URMIS (Unité de recherches Migrations et société).

08
nov
11h00
Son intervention #1
11h00 - 08/nov
Café des libraires
La législation face à ses limites
Animation : Mélanie Cartier (Atout Livre)
08
nov
17h30
Son intervention #2
17h30 - 08/nov
Grand débat
Frontières sociales
Animation : Mireille Apel-Müller (Institut pour la Ville en Mouvement)
Ses livres "Esprits Libres"
Voyage de classes
éditions de la Découverte, octobre 2014

Une demi-heure de métro sépare les quartiers parmi les plus pauvres de France de ses zones les plus riches… Partis de Saint-Denis, une centaine d’étudiants ont enquêté sur les quartiers bourgeois du VIIIe arrondissement. Ce livre raconte de manière crue et joyeuse les batailles livrées pour mieux connaître un monde social dominant.
On bosse ici, on reste ici ! co-écrit avec Pierre Barron, Anne Bory, Lucie Tourette et Sébastien Chauvin, éditions de la Découverte, avril 2011.
Cette enquête émaillée de nombreux témoignages retrace de façon très vivante les deux années de lutte des travailleurs sans-papiers, lors du mouvement qui a rassemblé des milliers de grévistes en 2008, et démontre que des pans entiers de notre économie reposent sur le travail au noir, instrument rêvé du dumping social.
 

Ses livres "Esprits Libres"
On bosse ici, on reste ici !
co-écrit avec Pierre Barron, Anne Bory, Lucie Tourette et Sébastien Chauvin, éditions de la Découverte, avril 2011.

Cette enquête émaillée de nombreux témoignages retrace de façon très vivante les deux années de lutte des travailleurs sans-papiers, lors du mouvement qui a rassemblé des milliers de grévistes en 2008, et démontre que des pans entiers de notre économie reposent sur le travail au noir, instrument rêvé du dumping social.

Ses livres "Esprits Libres"
Chantier interdit au public
La Découverte, 2014 - Enquête parmi les travailleurs du bâtiment.

L’auteur, qui s’est immergé durant une année dans le monde du béton armé parisien, en tant qu’ouvrier, retrace ici l’itinéraire de son enquête. Celle-ci ébranle au passage certaines idées reçues : beaucoup de précaires ne sont pas instables ; les sans-papiers ne travaillent pas forcément au noir ; les règles de sécurité ne protègent pas toujours les ouvriers… Elle témoigne également des résistances des travailleurs concernés. S’ils s’affrontent rarement à leurs employeurs, ils entretiennent en revanche une révolte souterraine qui peut menacer à l’occasion les constructions et contraindre les employeurs à mettre en oeuvre des aménagements.
 

  • Mairie de Paris
  • CNL
  • Sofia
  • Copie Privée
  • Ile de France